• Six pieds en l'air

    Je vais bientôt re-déménager. J'ai reçu le courrier officiel. Il était caché juste en dessous de l'énorme enveloppe rose-amour-bonbon arrivée un jour trop tôt, comme les chocolats du mafioso, me diras-tu. Oh, l'ennui c'est que je lui ai collé deux bises à lui. Et à toi, je n'ai rien pu te dire encore et je ne pourrai même pas te toucher, ma bouée.

    Je vais déménager, donc. Et je te réclame un chalet comme je réclame une bague ou un enfant. De caprice en caprice, je cherche dans le noir ce qui m'endormirait l'absence. J'ai cette envie d'odeur de bois, de son de rivière, de goût de tartine et de quotidien moelleux. J'ai cette envie de toi en moi à travers les hivers qui sont ce que je connais le mieux.

    Je rêve de tempête on the Thames sur un golden gate à fleur d'eau, faute de te retrouver près du feu...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :